Robe de marié, Pierre Lemaitre

robe de mariéJe sais pas comment ça se passe pour toi, mais quand je décide de me plonger dans un polar, en général c’est que je suis crevée, que j’ai envie de me changer les idées et de basculer dans un autre monde. Du coup, j’attends un tas de trucs du polar que j’ai choisi (qui font que je suis généralement très déçue, forcément): une histoire de dingue mais qui soit quand même un minimum crédible et intelligente, une construction implacable qui me tienne en haleine jusqu’au bout sans que je ne me doute une seule seconde du dénouement, en parlant de dénouement justement, il m’en faut un clair, net et précis ; je déteste quand il reste plein d’éléments flous et non expliqués, ça me donne toujours l’impression que l’auteur a eu la flemme de trouver des explications pour ses égarements, et enfin il me faut un suspense à toute épreuve qui ne me fait lâcher mon bouquin sous aucun prétexte : si je suis à fond, tu n’existes plus à mes yeux, je ne mange plus, je ne dors plus, je ne socialise plus – JE VEUX JUSTE SAVOIR LA FIN. Bref je suis un poil exigeante.

Toi aussi tu cherches tout ça dans un polar ? Bin cherche plus, t’as trouvé 😉

Ce roman, c’est Pierre Lemaitre qui l’a magistralement concocté. Mais si tu sais Pierre Lemaitre c’est celui qui s’est fait goncourablement remarqué en 2013 avec son premier roman de littérature dite « blanche » : le très très chouette Au-Revoir là haut (avec lequel il a obtenu le prix Goncourt, au cas où t’aurais pas compris mon jeu de mot tout pourri). Et donc il se trouve que notre Pierre, fraichement goncourisé, avant de se lancer dans une fresque historique génialement tragique et drôle (tiens tu me feras penser à t’en reparler à l’occasion, ça pourrait faire une chronique sympa), son truc c’était plutôt le thriller noir, bien noir ! eh si !

Et parmi ceux-là, il y a l’EXCELLENT, l’INCONTOURNABLE Robe de marié. Non non j’ai pas fait de faute, c’est bien robe de marié-é. Pourquoi ? Ça tu ne le découvriras qu’à la toute fin du roman et sans que tu l’aies vu venir, je peux te le dire !

Et dans Robe de marié, il n’est pas question de mariage. Ou si peu. Mais des malheurs de Sophie Duguet. Sophie, jeune trentenaire somme toute assez banale a légèrement l’impression de perdre la boule, la face, les pédales ; enfin tout fout le camp quoi. Et ses doutes sur sa santé mentale se transforment en nette certitude lorsqu’elle découvre avec effroi le cadavre du petit Léo qu’elle était chargée de garder. Il n’y avait qu’elle dans l’appartement, elle se souvient très bien l’avoir couché en bonne santé ; qu’a-t-elle fait ?

C’est le début d’une cavale où l’on revient sur toutes les petites choses qui ont précédé ce drame : les courriers qui disparaissent, la voiture retrouvée où elle ne l’a pas garée, les oublis, et puis l’accident mortel de son mari aussi. Sophie a la fâcheuse tendance de semer les cadavres derrière elle. Oui mais voilà, elle a la mémoire qui flanche, elle se souvient plus très bien. Plus du tout même. Il lui faut donc échapper à la police le temps de retrouver ses esprits et de comprendre ce qui se passe.

Impossible d’en dire plus sans en dévoiler trop, et je ne voudrais surtout pas te gâcher la surprise du pourquoi et du comment. Voilà donc un parfait thriller psychologique, aucunement décevant et génialement marquant !

Publicités

9 réflexions sur “Robe de marié, Pierre Lemaitre

  1. As tu lu Alex, du même auteur? C’est aussi bien tordu dans le genre 🙂 A tel point que je suis incapable de dire si j’ai aimé ou pas! En tout cas, ce sont des livres marquants, je confirme…

    J'aime

    • Non pas lu ! En fait j’ai tellement adoré Robe de marié que j’avais peur de lire les autres et d’être déçue. Par contre j’ai lu Au revoir la haut qui est vraiment super et pour le coup avec un vrai travail d’écriture

      J'aime

  2. Alors, contrairement à toi, le fait d’avoir des éléments inexpliqués ne me dérange pas. Au contraire, je trouve ça carrément chouette d’avoir à me creuser la tête même après la dernière page tournée. A condition bien sûr que cela soit maîtrisé, et que l’auteur ne donne pas l’air d’un travail inachevé.
    Sinon, après avoir dévoré Au revoir là-haut, Robe de marié fait évidemment parti de mes lectures prévues !

    J'aime

      • Tout dépend aussi du genre de film ou de livre. Mais pour les thrillers, quand il reste encore cette petite part de doute à l’arrière de la tête, je kiffe…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s