Remèdes littéraires, E. Berthoud et S. Elderkin

9782709648639-001-X_0Il y a un truc qui arrive très très fréquemment en librairie, ce sont les gens qui nous tendent leur carte vitale au lieu de leur carte bleue au moment de payer. Erreur suite à laquelle ils ajoutent SYSTEMATIQUEMENT (dans un trait d’esprit fulgurant qu’ils pensent original et génial, les pauvres) : « en même temps les livres ça devrait être remboursé par la sécurité sociale hein ! ahahah » (phrase généralement suivie d’un rire franc du libraire, qui est une personne blasée mais très polie et qui, s’il est de bonne humeur pourra même ajouter « elle est bonne celle-là ! »). Et bien voilà, ce livre est fait pour eux. Que dis-je, ce livre est fait pour TOUT LE MONDE. Eh oui, les éditions Jean-Claude Lattès ont décidé de contribuer à l’allègement du trou de la sécu en proposant à tous nos maux de tous les jours des remèdes faits de mots, de livres, de bonheur quoi.

Et moi je suis fan. Mais alors à fond. D’abord c’est super drôle, et puis surtout c’est hyper malin ! Le principe : pour toutes les maladies, les petits bobos, les problèmes de cœur ou les névroses psychiques, on nous propose une liste de romans  qui collent au tracas du moment. Tout y est : chagrin d’amour, hémorroïdes, hypertension, hoquet, calvitie, maternité (oui parce que vous n’allez pas me faire croire que c’est une partie de plaisir hein), crise de la quarantaine et plein d’autres réjouissances. Et ce que j’adore c’est que parmi les livres proposés, il y a autant de littérature classique que contemporaine, de la littérature française et étrangère et surtout il s’agit de LITTERATURE ! pas de trucs à la soupe en tête de gondoles dans les supermarchés. Bref une vraie recherche, et à travers tous ces titres, c’est une véritable histoire de la littérature mondiale qui se profile. Ah oui, et disséminées dans tout le livre (qui est très très très beau en plus ; ça ne gâche rien) il y a des pages consacrées aux problèmes très particuliers des mordus de lecture. Exemple : tu as une pile haute comme l’Everest de livres qui attendent d’être lus, mais non toi tu t’en fiches tu continues à en acheter ! (je suis très familière de ce problème).

Alors foutre en l’air le Vidal et se soigner par les livres, moi je dis OUI !!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s