Max, Sarah Cohen-Scali, Max

001432529Il était une fois un roman en forme de coup de poing dans la gueule figure. Un roman publié par les éditions Gallimard Jeunesse, dans la niche à trésor que constitue la collection Scripto. Ou la preuve par A+B qu’on trouve des pépites dans la littérature pour adolescents, on ne le dira jamais assez. Ce roman s’appelle Max, comme son héro qu’on a tout le mal du monde à porter dans notre coeur, et c’est Sarah Cohen-Scali qui nous l’offre. Une expérience de lecture unique qui commence par la force de sa couverture. Lire la suite

Price, Steve Tesich

price 2Aller j’me lance ! Je dis ça parce que c’est tout autre chose cette histoire depuis hier, tout a changé. Avant je m’adressais juste à mes copains de facebook, je m’en fichais de laisser traîner une ou deux fautes, j’écrivais comme ça venait, entre deux épisodes de Modern Family, un œil sur mon chat et une main sur ma pizza (oui je suis multitask). Lire la suite

Confiteor, Jaume Cabré

10461446_10152854585838567_4883484480967799175_nSalut ! Je sais pas ce que t’es en train de faire mais arrête tout et lis ça parce que ce livre là, il est pas comme les autres.

« Il n’arrivait pas à comprendre pourquoi les grandes personnes étaient toujours en rogne parce que tu ne m’aimes pas, il commençait à découvrir que c’était la barbe cette histoire d’aimer, avec les baisers et tout le reste. » Lire la suite

Qui es-tu Alaska, John Green

1546025_10152831465703567_8095299659914011013_n12 décembre : ce soir je te cause d’un de mes livres fétiches, de ceux que j’ai lu d’une traite parce qu’impossible de m’arrêter (il y en a peu). Il s’agit là de réparer une sorte d’injustice.
Parce qu’en fait l’auteur, tu en as surement entendu parler, c’est celui qui a écrit Nos étoiles contraires, adapté au cinéma cet été.
Lire la suite

Le Quatrième mur, Sorj Chalandon

le-quatrième-mur8 décembre ; trois constats s’imposent :
– c’est un peu l’angoisse de faire une chronique par jour quand même, paye ta pression
– je me rends compte que je me suis laissée emporter par mon amour de la littérature américaine et que la littérature française n’a pas encore été représentée. C’est moins ma tasse de thé c’est vrai, parce que les auteurs ont un peu tendance à se reluquer le nombril et je trouve ça chiant généralement. Mais on a quand même de grands grands GRANDS auteurs et de grands textes alors ce soir, je m’y colle !
Lire la suite